Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents


Dans le cadre de la Mission Interministérielle de promotion de l’Apprentissage et de l’Alternance dans l’Hôtellerie/Restauration, le chef Régis Marcon (Bocuse d’Or et 3 * Michelin) était au CFA les 13 Vents. À l’occasion de cette étape, le chef de Saint-Bonnet-le-Froid s’est prêté au jeu de l’interview par 3 pré-apprentis du CFA.



Comment êtes -vous arrivé à être cuisinier ?

Amandine, Déborah, Camille et Régis Marcon
Amandine, Déborah, Camille et Régis Marcon
Régis Marcon : Ma mère avait un bistrot familial, mais je ne voulais pas être cuisinier au départ, je voulais plutôt faire l'école des beaux-arts, puis j'ai rencontré un professeur qui ma fait aimer ce métier et qui m'a aidé, cela a été un déclic pour moi et du jour au lendemain la cuisine est devenue mon métier et ma passion. Ma mère m'a donné le sens de l'hospitalité, du respect du client et le plaisir de partager et de vivre ma passion avec mes employés.

Qu’est ce que vous avez fait après votre apprentissage ?

Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents
R.M : Je suis sorti de l'école avec un CAP et BEP de cuisine en poche, puis j’ai préparé un brevet d'état de Ski (sa seconde passion) et j’ai repris l'auberge familiale. J'avais alors 23 ans. Quelques années plus tard j’ai passé le brevet de maîtrise de cuisine. Depuis, je m'intéresse, je cherche, rien n'arrête ma passion et c'est en cuisine que je me sens le mieux. Je m'intéresse aussi beaucoup aux autres cultures surtout à l'Asie. J'y suis allé pour découvrir de nouvelles saveurs et depuis j'aide les filles et les garçons de ces pays dans une association sur place . Je les forme dans la restauration pour devenir femme de chambre, employé de salle ....

Aujourd’hui vous en êtes où dans votre métier ?

Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents
R.M : Toujours en projets. Aujourd'hui je travaille avec mon fils sur un nouveau projet dans mon restaurant 3 étoiles en Haute-Loire. Nous voulons créer un espace sportif et santé dans mon restaurant. Mon fils s'occupera de la partie sportive et moi j’apprendrai aux gens à se nourrir sainement avec des plats qui ont bon goût. Tout cela afin d’atteindre le «bien-être ».

Pour être cuisinier aujourd’hui , que faut-il savoir ?

Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents
R.M : Il y a une cinquantaine de gestes et bases à acquérir, c’est essentiel pour être un bon cuisinier. Après, la cuisine ce n’est pas compliqué.

Que faut-il faire pour former un apprenti ?

Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents
R.M : il faut aider les apprentis dans quoi que ce soit, surtout dans leurs difficultés. Dans mon établissement j'enseigne mon savoir à mes apprentis et je les aide pendant leur parcours, je les aide à être fier de leur métier et à être toujours souriant ,d'avoir le contact avec les gens c'est important dans notre métier. Il est essentiel de montrer, d'expliquer et de laisser ensuite le temps d'apprendre, de recommencer.

Pour finir, avez-vous un message à faire passer aux apprentis ?

Le chef Régis Marcon était au CFA les 13 Vents
R.M : Soyez heureux dans votre métier et faites en profiter les autres. Être en accord avec soi-même, prendre du plaisir dans son travail, le faire partager, bien vivre sa passion.

Retrouvez le blog de la Mission Régis Marcon

Retrouvez l’Engagement national pour la formation en alternance

Régis Marcon : "Mes pistes pour l’alternance"

Samedi 20 Mars 2010
Lu 2142 fois

Notez




A lire également :
< >

découvrir nos formations | devenir apprenti(e) | entrer en DIMA à 15 ans | vivre au CFA | bouger en Europe | bouger avec le CFA | voyager dans le monde