Les bons comptes du CFA Les 13 vents


Le 16 décembre dernier, le CFA 13 vents accueillait 20 professeurs des collèges du département ainsi que Béatrice Quelet (IA-IPR de mathématiques), Françoise Renault (IEN-IO), Gilbert Riche chef du SAIA et Paul Couture IEN-EG de mathématiques. Objectif : travailler sur le renouvellement des pratiques en matière d’enseignement des mathématiques pour les élèves et futurs apprentis en s’appuyant notamment sur la richesse des situations rencontrées dans le monde professionnel. Un exercice pour lequel les professeurs des 13 Vents ( Catherine Brabant, Sylvie Veyssière, Christophe Faintrenie, Ouided Bouachour et Odile Montay) avaient beaucoup à dire, surtout depuis la mise en place du dispositif Alternance Collège au CFA.



Les bons comptes du CFA Les 13 vents
Pour Frédéric Aubreton, directeur du CFA les 13 Vents, l’organisation partenariale de cette opération est très révélatrice de l’évolution de la culture pédagogique du CFA. « Une évolution inscrite dans le projet d’établissement ; au carrefour des exigences de l’individualisation, de l’évolution de la typologie des publics accueillis mais aussi de la pédagogie, en particulier celle liée à la mise en œuvre des techniques de didactique professionnelle ». Cette journée visait ainsi non seulement à échanger sur les pratiques mais surtout à présenter celles mises en place pour les mathématiques dans le cadre de l’expérimentation dite « dispositif alternance collège ». Un changement d’approche absolument nécessaire dans l’enseignement du français ou des mathématiques trop souvent perçu comme rebutant par les jeunes.

Pour enseigner la même chose mais autrement :

Comment accueillir convenablement des jeunes de collèges en parcours alternance au CFA, pour une durée limitée, tout en continuant à leur délivrer un enseignement conforme aux programmes ? Telle était bien la question posée par les principaux des collèges d’Uzerche, de Corrèze, de Brive (Jean Lurçat), de Tulle (Clémenceau) qui, depuis deux ans, sollicitaient la plate forme du CFA pour organiser des parcours personnalisés pour certains de leurs élèves. « La réponse n’était pas évidente » se souvient Frédéric Aubreton. « Au départ nous savions simplement qu’il fallait être très réactif, mais aussi que nous devions être capables de prendre en compte les spécificités de chaque élève. Si on pouvait supposer que changer de cadre était de nature à lui permettre de mieux avancer, cela n’était pas suffisant. Il nous fallait maîtriser les processus pédagogiques en jeu, les mettre en perspective avec les objectifs attendus en fin de troisième : le fameux socle commun des connaissances et des compétences. Il nous fallait donc, d’une part, garantir une continuité et une cohérence avec le travail réalisé au collège tout en gardant à l’esprit que nous devions tout faire pour créer chez l’élève une vraie dynamique d’apprentissage »
Les bons comptes du CFA Les 13 vents

Le CRAF ouvre une banque…d’activités, au service des collèges et des apprentis.

« C’est ainsi qu’était très vite apparue la nécessité de concevoir des séquences pédagogiques différentes, fondées avant tout sur la notion d’activité, plus à même de soutenir l’attention des jeunes. ». Objectif atteint. Avec la création d’un catalogue d’activités proposé aux apprenants, utilisant largement les ressources du CFA, elles permettent la construction de parcours personnalisés et motivants. D’une durée de trente minutes, conçues à la demande des responsables du CRAF et mises en œuvre par eux mais réalisées par les professeurs de spécialités, elles sont regroupées en banque pour être utilisées selon les besoins repérés avec les équipes pédagogiques des collèges sur des temps individualisés en formation tutorée ou en auto formation.

La journée du mardi 16 décembre était donc consacrée à la présentation de cette innovation pédagogique ainsi qu’à l’organisation inhérente à sa production et à sa mise en œuvre. Les professeurs de mathématiques du CFA, soucieux d’éprouver leurs pratiques, présentaient les plus récentes activités à leurs collègues de collège. « La chasse aux températures », « le boulanger fait bonne mesure » ou bien encore « absent pour cent » étaient au cœur des échanges. Enrichissant et novateur de l’avis des participants qui ont vu le parti qu’ils pouvaient tirer du CFA dans la mise en œuvre des parcours des collégiens, l’expérience a été jugée très stimulante de l’avis des professeurs du CFA. Et chacun d’entre eux d’affirmer que cette journée va probablement les conduire à modifier certaines pratiques auprès des groupes d’apprentis.
Les bons comptes du CFA Les 13 vents

Lundi 12 Janvier 2009
Lu 3686 fois

Notez




A lire également :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:14 Les « Mercredis des Métiers »

former | se former | se perfectionner | se reconvertir | nous contacter | regard sur la pédagogie | presse | anciens élèves | sympa ! pas sympa ! | publicité | FAQ | télécharger | vidéo | espace partenaires | espace anciens élèves | espace conseil de perf | La qualité au CFA | Fonds social européen/Erasmus +