..... je parle oralement et je signe !


" Au Centre de Ressources et d’Aide à la Formation (CRAF), tout le monde échange … Écrire peut avoir des avantages. Mais cet acte peut représenter une douleur car pour certains les mots deviennent des maux. Alors osons jeter son crayon sur feuille et expliquer sa passion, son envie de dire… par les mots " .
« Osez écrire » est le maître mot du CRAF… Alors, à nous de jouer ! » Jany Barrière ( Responsable d’unité pédagogique/CRAF )



« Je suis sourde de naissance mais je parle oralement et je signe ! »

A 7 ans, j’étais dans une école spécialisée pour sourds, à Périgueux, et je rentrais uniquement les W.E. et les vacances scolaires. A partir de là, j’ai fait d’énormes progrès à l’oral. C’est d’ailleurs ce que mon entourage constatait à chaque retour.
En famille, je devais faire des efforts pour communiquer oralement car personne ne connaissait le langage des signes.
Ensuite, j’ai suivi un apprentissage à Rodez (centre spécialisé) où je voulais apprendre la coiffure (mon rêve depuis toute petite) mais je n’ai pas été acceptée à cause de la communication orale.
J’ai donc à contrecœur appris le métier de prothésiste-dentaire mais j’ai quand même réussi à obtenir mon C.A.P. J’ai ensuite travaillé en tant que prothésiste-dentaire pendant dix ans.
Puis, j’ai choisi d’éduquer mes enfants, tout en étant V.D.I. (Vendeur à Domicile Indépendant) de produits de nutrition interne et externe. J’aimais le côté relationnel avec mes clients. Et aujourd’hui que mes enfants sont plus grands, j’ai décidé de reprendre mes études pour être coiffeuse et donc préparer un C.A.P. au CFA les 13 Vents, car ce rêve est toujours présent.
Au cours de ma formation au CFA, j’ai droit à un interprète, car je ne peux pas suivre et comprendre tous les cours. Je lis toujours sur les lèvres. Je n’ai pourtant pas eu de problèmes pour trouver un maître d’apprentissage.
Je ne m’attendais vraiment pas à cela ! Malgré mon handicap, je m’adapte très bien en entreprise. Les clientes sont très contentes de mon travail.
« Vous avez des mains magiques » comme elles se plaisent à dire.
Elles me posent souvent la question sur mon handicap et très vite elles l’oublient ! Pourtant, au CFA, c’est plus difficile pour suivre les cours : ça va trop vite pour moi, car le vocabulaire est vraiment très riche.
Je dois apprendre tous les termes et mettre un signe sur chaque mot !
M’intégrer avec les autres apprentis n’est pas toujours facile tous les jours et heureusement que je me suis entourée de quelques apprentis et professeurs qui ne font pas cas de mon handicap et qui me voient comme un être humain.

Mais je suis une battante !

" Il est important de prendre en considération l'apprenti dans sa globalité, pour nous les employeurs. Ce fut une expérience enrichissante et je suis enchantée d'avoir donné à Nathalie, la possibilité de réaliser son rêve et sa passion."

Évelyne Bousquet (maître d'apprentissage de Nathalie Soleilhavoup).

Lundi 11 Mai 2015
Lu 639 fois

Notez




A lire également :
< >

Mercredi 2 Novembre 2016 - 10:10 Centre Ressources et d’Aide à la Formation

Mercredi 12 Octobre 2016 - 08:25 Lutter Contre L’Illettrisme au CFA 13 Vents.

former | se former | se perfectionner | se reconvertir | nous contacter | regard sur la pédagogie | presse | anciens élèves | sympa ! pas sympa ! | publicité | FAQ | télécharger | vidéo | espace partenaires | espace anciens élèves | espace conseil de perf | La qualité au CFA